LETTR'IN SLAM


Allier l’art médiéval de l’enluminure et celui de la poésie urbaine, le Slam, au cœur d’un atelier scolaire, le défi était de taille ! Mais l’envie, pour les organisateurs, de travailler ensemble sur un projet pédagogique commun a été plus forte que les a priori

C’est ainsi qu’en mars dernier, à l’occasion de l’opération de « La Langue française en fête », orchestrée par la Fédération Wallonie-Bruxelles, un projet hors du commun a vu le jour à l’initiative de quatre partenaires culturels namurois : La Société archéologique de Namur, le Réseau Namurois de Lecture Publique, la Bibliothèque Centrale de la Province de Namur et la Maison de la Poésie et de la Langue française. L’objectif de ce projet ? Proposer aux élèves des trois dernières années de l’enseignement primaire et des 1ère et 2ème années de l’enseignement différencié. Plonger les participants dans deux univers que tout oppose, le Slam et l’enluminure médiévale, avec, pour fil rouge, les dix mots sélectionnés dans le cadre de l’événement « Dis-moi dix mots ».

Du 19 au 21 mars, plusieurs classes issues d’écoles namuroises se sont prêtées au jeu dans les locaux de la Société archéologique de Namur. Chaque atelier de trois heures débutait par une séance inédite au sein de la réserve précieuse de la SAN : l’observation et l’approche de manuscrits médiévaux. Les élèves, impressionnés, ont pu y admirer le fabuleux travail des moines copistes autour des riches lettrines qui ornent ces ouvrages séculaires et recevoir des réponses à leurs nombreuses questions : Qu’est-ce qu’un parchemin ? De quelle époque datent les manuscrits présentés ? Quels types de textes y sont copiés ? Comment les conserver et les manipuler ? Qu’est-ce qu’une enluminure ? …

                                                                                                       

Après cette belle entrée en matière, changement de décor et d’époque : place à la découverte du Slam en compagnie de Valérie Bienfaisant, slammeuse professionnelle. Autour des dix mots*, préalablement décortiqués et expliqués aux enfants par une autre Valérie (Verstraelen, animatrice en section jeunesse au sein de la Bibliothèque Centrale de la Province de Namur), l’animatrice Slam a emmené les jeunes participants dans son univers en leur proposant divers exercices ludiques autour de la langue française, de son rythme, de ses sonorités, de ses champs sémantiques… Des mots qui claquent, des mots qui sonnent et qui font sens, des thèmes forts, de l’émotion aussi, voilà les ingrédients pour écrire du Slam ! Les élèves ont donc pris la plume pour composer un texte personnel, qu’ils ont ensuite mis en voix devant leurs camarades, en respectant les codes du genre.

                                                                                                         

La troisième et dernière partie de l’activité a permis aux jeunes participants de s’essayer à l’art de l’enluminure… tout un programme ! À l’aide du matériel graphique adéquat (calames, brou de noix, crayons aquarellables,…) et sous l’égide de Nathalie Sacré, bibliothécaire-animatrice en section jeunesse au Réseau Namurois de Lecture Publique et illustratrice, nos apprentis moines copistes ont couché leur texte Slam sur papier en l’ornant d’une lettrine, sortie tout droit de leur imagination. Le mélange des genres a fonctionné : les élèves, fiers et ravis, ont pu rentrer chez eux avec leur production.

                                                                                                        

Les organisatrices, elles aussi, étaient enchantées du résultat ! Si bien que le concept « Lettr’in Slam » sera adapté lors des ateliers FIFF Campus en octobre prochain…autour du thème du cinéma cette fois. Encore de beaux moments de partage et de création en perspective !

                                                                                    

* Les 10 mots sélectionnés en 2019 : gribouillis, cursif/cursive, rébus, signe, arabesque, coquille, phylactère, logogramme, tracé et composer.