BELMANS Jacques


Biographie

Bibliographie

Poésie

  • Aux capitales traversées par la foudre, Ed. du verseau, 1965, prix Emile Polak 1966
  • Albert Ayguesparse, Ed. Seghers, 1966
  • Les empires de cendre, Fagne, 1971.
  • Le silence d'alexandrie, Dussart
  • La littérature française de Belgique,années 1974-1982, in " Histoire de la belgique contemporaine", sous presse, La renaissance du Livre
  • Visages que la nuit dévore, Althaïr, Paris, 1984.

Cinema

  • Le jeune cinéma anglais, Serdoc, Lyon
  • Humphrey jennings, L'Avant-Scène, Paris
  • Roman Polanski, Seghers, Paris
  • Anthony Asquith, L'Avant-Scène, Paris
  • Cinéma et violence, La Renaissance du Livre, Bruxelles
  • Le cinéma et l'Homme en état de guerre, André Derache, Bruxelles
  • Robert Hamer, L'Avant-Scène, Paris
  • La ville dans le cinéma, de Fritz Lang à Alain Resnais, Univers des sciences humaines, A. de Boeck, Bruxelles ; Armand Colin, Paris; Payot, Lausanne
  • Le cinéma de Belgique de 1895 à 1982, in " Histoire de la Belgique contemporaine", sous presse, La renaissance du Livre, Bruxelles

Textes


CRAINTES CRIS FAIMS

mémoire perdue quelque part
derrière soi              harassée
le je couturé de fracas
sirènes télévision transistors colères et poings
musique néant d'ambiance
l'île paisible de la mort
dérive sans cesse
même l'espoir de mes lèvres ne m'appartient pas

(ce que les fruits peuvent traîner
avant de pourrir)

chaque rire s'éteint dans la gorge du soir

voiture visages freins cassures
feux de position de l'amour
feux dans la plaine
la route se jette à la tête des chiens
noir éclat de l'oubli

au lointain ronfle le mer
qui retourne à la mer et tout recommence
_même ces foules qui passent avec les trains

Commentaires


Jacques Belmans (1938) fit une entrée remarquée en poésie avec Aux capitales traversées par la foudre (1965), titre qui traduit déjà le choc ressenti par toute une jeunesse affrontée aux versants terribles du siècle: horreurs des guerres techniques, terreurs et oppressions de la société.  Journaliste, Belmans a publié des essais cinématographiques.  Le poète finit par se taire, rongé par ses "craintes cris faims".

Bruxelles Poésie, L'arbre à Parloles 2000