GERS José


Biographie

Bibliographie

  • Les Jeunes Crépuscules, Gand, Van der Poorten, 1925
  • 0.99 Jeanne, Paris-Bruxelles, A l'Enseigne du Clinfoc, 1929
  • Moi du voilier, Bruxelles, Ed. du Scarabée d'or 1939
  • Long cours, Bruxelles Ed. De la Cariatide et L. Cuypers 1953
  • Thalassa, Bruxelles, André De Rache, 1964
  • Textes


    Thalassa
    (extrait)

    Frères marins, si nous n'avons
    De titres, d'or, de compte en banque
    De distinctions qui se mesurent
    En centiètres de rubans,

    Ne possédons-nous sans partage
    Les trente-deux parvis des vents.
    L'Empire et les secrets des eaux
    De haut en bas latitudes!

    Nous possédons des océans:
    Deux Atlantique et Pacifique,
    Les blancs Arctique et Antactique
    Et l'Indien pour faire sept.

    Qui sont des portes sur la mer
    Ou des portiques sur la terre
    Dont nous gardons le sûr sésame
    Dans notre coffre de marin:

    Le Niger, l'Elbe, l'Orénoque,
    Le Rhin, le Rhône, le Congo,
    L'Hudson, l'Escaut, l'Oder, le Nil,
    Le Sénégal et l'Amazone,
                           (...)

    Commentaires


    José Gers est une exception dans la poésie de Belgique: son oeuvre tout entière est consacrée à la louange de la mer.   Il se peut que sa maîtrise laisse à désirer; ses évocations n'en sont que plus vraies et plus pénétrantes: ce navigateur a su dire toute la grandeur, toute l'ivresse et toute la mélancolie des escales, des départs, des aventures sans lendemain.  Comme Guy Lavaud ou Louis Brauquier en France - et sans doute de manière plus poignante encore - il s'attache, s'accroche et s'écorche à son unique sujet.  Ecrit à bord du Mercator; son beau livre, Thalassa, mérite une attention particulière.

     

    Editions Traces Bruxelles 1987 "La poésie francophone de Belgique"