HERMAN Alfred


Biographie

Alfred HERMAN est né à Tirlemont, en Belgique le 15 juillet 1922. Il est domicilié en Suisse depuis juillet 1970.

Ses débuts littéraires remontent à 1938. À cette époque, il écrit des poèmes, des nouvelles. Les années de guerre 40-45 lui révèlent les souffrances, les caractères humains, les réalités de la vie. Il fait partie de la résistance dans le réseau du MNR et fait un bref séjour dans une prison de la Gestapo. Pharmacien depuis 1947, il est en contact permanent avec la misère des gens, d'où son ton généralement pessimiste, mêlé de profonde tristesse avec des rayons d'espoir et de lumière. Quoique né en région bilingue en 1922, d'un père wallon dont il garde le sang wallon dans les veines, sa culture est essentiellement française par sa langue maternelle, par ses études, par son éducation générale.
Poussé par des amis, par des poètes, ce n'est qu'en 1961 qu'il se décide à publier son premier recueil "Cascades". Il a publié, par la suite, une quinzaine de recueils de poèmes et il récolte de nombreux prix, des médailles d'or, d'argent, de bronze ainsi que de nombreuses distinctions honorifiques.

Le style d'Alfred Herman est celui d'un lyrisme multiforme. "L'intimisme" de sa poésie est la qualité dominante; il ouvre grandes les portes du rêve, prolonge ses tentacules parfois très loin vers un monde abstrait. Cette poésie qui a la consistance de la terre labourée est germination constante, moisson d'épis mûrs quand elle ne coule pas sereine et assurée commes les rivières de Campine. C'est souvent une plainte qui se fait douce et qui chante. Alfred Herman fait le pont entre Verlaine et Verhaeren. Son lyrisme peut moraliser à l'instar de La Fontaine, il fait parfois penser à F. Jammes, parfois à Théocrite, parfois aussi ce style se fait extrêmement poignant et profond. L'ensemble poétique de l'auteur est le reflet de climats d'une âme sensible aux composantes des décors de la vie quotidienne et aux attraits des existences spirituelles et métaphysiques.

  • Sociétaire des Poètes Français
  • Académicien Maître ès Lettres de l'Académie de Guyenne et Gascogne
  • Agrégé des Poètes et Artistes de France (SPAF)
  • Membre de l'Académie Européenne des Arts (Jury)
  • Titulaire de l'ex Académie Léonard de Vinci avec Palmes d'Or Académiques Rome
  • Membre à vie de l'Académie Internationale de Lutèce (Paris)
  • Membre d'honneur du C.E.R.C.L.E. Montpellier. France.
  • Membre du Cercle Romand de Poésie Classique
  • Membre de l'Association Vaudoise des Ecrivains.
  • Biographie dans le Who's Who, Westerne Europe, Vol 2.
  • Biographie dans Dictionnaire des Biographies internationales. 3ème édition.

Bibliographie

 A toi rien qu'a toi ma chere paulette..., Editions du madrier, 2017. 

Textes


Tirlemont... Extrait de Rêver de ma Belgique
 
Tirlemont, ma blanche cité,
Au sein des terres brabançonnes,
C'est sous ton ciel que je suis né,
Et c'est pour toi que je chatonne.
 
Il parait que c'est loin des yeux
Qu'on sent le mieux ce que l'on aime
Je l'ai senti sous d'autres cieux,
Tirlemont, ma tarte à la crème
 
C'est la mode, je suis parti,
Comme chacun part en vacances
On voit du neuf, d'autres pays,
On voit la Suisse, on voit la France.
 
Et sur le chemin du retour,
Je revis en voyant paraître,
Sur le ciel bleu, deux belles tours
De la cité qui m'a vu naître.
 
**********************************
Elle est immense ma peine...
Elle est immense aujourd'hui ma peine
De songer à ces temps Merveilleux,
A ces heures déjà si lointaines
Où je grimpais aux portes des cieux.
 
Je possédais, sublime prouesse,
L'art de voltiger, tel un oiseau,
Et je goûtais aux folles ivresses
De planer si fier, si loin, si haut.
 
Je me souviens du vieux cimetière,
De l'envol subtil, un soir de mai,
Lorsque les rougeurs crépusculaires
Baignaient mes ailes d'un or secret
 
Je découvrais les feux d'espérance
Au-delà des monts et des vallons,
Chez les Olympiens de mon enfance
Qui brisaient mes fers en ma prison.
 
On est venu cisailler mes ailes... 
La matière a scellé mon carcan... 
Je guette ce jour les hirondelles 
Et pleure la mort de mon talent.

Commentaires