MANZA -


Biographie

Manza est issu du monde bruxellois de la poésie slam et du hip-hop.

Il n'écrit pas pour revendiquer des vérités absolues qu'on brandit comme un trophée sur l'estrade du mensonge. Il n'écrit pas pour imposer une vision trop étroite de ce qui est politiquement correct ou moralement acceptable. Manza porte un regard blessé sur le monde, et du haut de son âge, il a envie de crier sa rage ou sa tendresse, ses colères atténuées ou ses passions exacerbées.

Poète contemporain, poète de la rue, Manza porte à sa voix les maux de son être. Régulièrement demandé par la Fondation Jacques Gueux comme animateur d'écriture, il n'hésite jamais à mettre sa plume au profit d'une cause ou d'un événement dans lequel il croit.

Ces dernières années, il a sorti quatre CD, dont le plus récent en 2006 intitulé Rimes et sons dans la peau. Manza écrit des textes engagés et s'implique dans les organisations pour les jeunes de la ville.

Bibliographie

Des pensées en vrac

En armes et conscience

Albums

Ce que j'en retiens

La dernière page, 2001.

La dissidence, 2003.

Rimes et sons dans la peau, 2006.

Citée à comparaître, 2006.

Textes


« Dimensions démentielles…»

Un monde aux dimensions démentielles du haut duquel,
J’en ai vu des tours de démons vouloir s’accaparer les beautés du ciel.
Loué soit l’éternel, plus de peur que de mal, face à l’infâme,
J’en retiens mes larmes et laisse couler mon encre, couleurs de fiel, 
Retrace le désarroi d’un quotidien dont je porte les séquelles !
Sur l’échelle du temps, autant de Satan à venir que d’avenirs décadents, 
Ce qui nous définit : des cas de barrages « dissidents »
Même si pour ce faire, on sera amené à se péter les dents
Sur leurs palmarès dépravants.
A la tâche toujours aussi détonant, à temps plein, en plein dedans,
Rien d’étonnant qu’on sache d’où vient le vent
Et c’est bien pour ça qu’on protège au mieux nos avants.
Rien de savant quand on s’avance mais on fera tout pour s’en sortir sevrant
Mais néanmoins dans le camp de ces fervents paroliers
Qui peuvent se vanter d’être restés fidèles à leurs engagements.
Ni pour l’après, ni pour les devants,  pour rien au monde, on se vend 
À moins qu’un jour levant, ça fasse sauver femmes et enfants
C’est comme çà et pas autrement !

Autrement dit, on n’est pas du style à jouer les dandys.
A coup sûr, quand le verbe, on le brandit,
On n’est pas prêt d’arriver à la cheville du célèbre Gandhi
Mais au moins, on le sait et tu sais ce qu’on en dit :
« Pour nous, c’est cela même qui fera qu’on en sortira tout aussi grandis. »
Tandis que le crime impuni continue d’opérer sous l’apparence
D’un tas d’hommes d’états sans le moindre états d’âmes
Pour un tas d’homicides…
Note ses tomes de génocides écrits de la main d’une tonne d’ânes qui décident…
L’espoir de paix décède, le sens des valeurs cède
Le pas aux conflits d’intérêts, les guerres internes éclatent.
Les grandes puissances mondiales s’éclatent, plus rien ne les épate…
Mate leurs armées de l’air qui s’envoient en l’air
Avec une stratégie  aussi meurtrière que Ben Laden
Et sa bande de psychopathes !
Capte frèro, derrière le 11 septembre se cache bien plus qu’une date
D’une Amérique en deuil ou d’un G. Bush faisant péter les scores de l’audimat !   

 « En elle… »

Elle est l’épaule sur laquelle mes certitudes reposent.
Sa vie fait que je suis, ses yeux, des torrents d’amour qui m’arrosent.
En elle, je lis et n’en ressors que plus attendri,
Elle est le pourquoi de mon récit,
y’a pas que ces liens de sang qui nous lient,
elle est la plume par laquelle s’élèvent les accords  de mes symphonies…

Aussi douce que la tendresse, elle me tend en tous temps sa main de déesse
Surtout quand ma détresse se fait promesse,
Et quand à son tour elle a mal
C’est sans rien dire qu’elle acquiesce et encaisse…

Au rythme des ses heures, elle demeure cette dame de cœur
qui joue toutes ses cartes et qu’importe qui seront les joueurs.
Entière, elle possède le courage de ces mères téméraires 
qui gardent leurs blessures en des coffres de murmures.

En elle, la force d’aimer m’a fait digne héritier
du secret de ses armures de bonté…
Qu’il pleuve ou qu’il vente sous mes ciels étoilés,
elle est mon refuge, ma sécurité…

La seule personne qui  sincèrement me soutienne
Et aussi loin que je me souvienne,
Elle a cet art de sacrifier ses joies pourvu
Que perdurent toutes celles de ceux qu’elle aime…

Elle est ma mère d’ici à tout jamais…
A travers elle, j’ai su me faire muraille,
Son arbre de vie a fait de moi le fruit de ses entrailles,
Où que j’aille, elle me hante de sa présence
Où que j’aille, elle m’éclaire de tous ses sens  

Grâce à elle, 1000 fois, j’ai pu éviter la faille
Grâce à Dieu, elle me protège de toutes entailles…
Et à jamais jusqu’à l’infini, en fait, où que j’aille
Mon amour pour elle ne sera jamais de taille…. 

En elle :
des montagnes de silences,
Pour elle, j’escaladerai la haine et la violence
Sûr d’elle, elle n’a jamais rien à me prouver
Sans elle, je n’aurai qu’à me laisser aller
En elle, je vois ma vie s’écrire à l’encre de l’éternité…
C’est elle qui m’a mis au monde, en elle : pas l’once d’une absence…   

Commentaires


« De la plume à l’élévation de conscience »

L’atelier slam est mis sur pied pour permettre aux jeunes de pouvoir s’initier, se parfaire, s’adonner à la discipline du rap et des cultures urbaines en générale.

Pour ce faire, nous mettons en avant l’esprit de groupe via des rencontres entre jeunes et associations afin de briser les frontières et à priori, favorisant ainsi l’esprit d’ouverture, de tolérance et d’échanges créatifs.

L’aboutissement de ces ateliers est une mise en reflet de ce qui les touchent profondément au jour le jour. Notre but est de leur faire extirper d’eux même leur profondeur, leurs coups de gueule, leurs émotions, leurs vécus via le monde des mots, de la déclamation et de la musique.
Un exutoire pour certains, une joie de vivre pour d’autres mais surtout une manière d’être soi et de faire vivre leurs passions et leurs rêves, l’esprit ouvert sur le monde actuel et ses plaies.
Un but artistique qui ne serait être amputé de sa dimension de conscientisation.
Cet atelier n’est pas une fin en soi, nous souhaitons que les jeunes qui participent à ces ateliers puissent se prendre eux même en charge, affiner leurs armes et esprit d’entreprises.
Toutes ces expériences en collectivité soient porteuses d’un tremplin vers une reconnaissance et évolution personnelle.


Les ateliers d’écriture de slam

1 - Objectifs

· Développer la connaissance de soi et l’esprit de synthèse
Au travers de l’écriture de textes de poésie urbaine tant rap que slam, le jeune découvre ses propres capacités de rédaction via l’exploitation de son vécu et de son expérience qu’il déclame ensuite devant la classe.
Ce genre d’exercice permet également au jeune de développer son esprit de synthèse via un texte rassemblant une somme d’idées et d’émotions liées à un thème ou un concept.

· Utiliser un langage qui correspond aux codes actuels des jeunes
Ces ateliers, utilisant des formes d’expressions nouvelles, permettent à des jeunes rétifs face à la culture dite « classique » de renouer avec le goût de l’écriture et avec la culture en général.

· Offrir un espace d’expression propice à la créativité
Les jeunes disposent de peu d’espaces d’expression orale publique. C’est pourquoi ce type d’ateliers leur donnent l’opportunité de faire appel à leurs capacités artistiques et à leur créativité.

· Proposer une alternative aux habituels clichés culturels
Face à la dérive commerciale du hip hop en général proposé, ces ateliers proposent une approche différente mettant en exergue l’histoire et les valeurs de cette culture.

· Favoriser les relations informelles prof/élèves
Lors de cette animation, les professeurs et les élèves sont amenés à se dévoiler à travers tant l’expression écrite qu’orale, créant ainsi un lien informel entre eux.

2 - Contenu des animations

La respiration
La respiration et le timbre de voix sont, de même que le flow, vecteurs d’émotion. La manière dont la respiration ponctue le flow joue à la fois sur l’intensité des mots.

L’écriture
L’écriture est la base du slam. Elle se décompose en deux parties, le fond et la forme. Les tendances qui tendent à privilégier la forme au détriment du fond donnent généralement des résultats éphémères, c’est pourquoi l’atelier s’efforce de mettre l’accent sur les deux composantes.

L’expression orale
Une fois le texte écrit, il fait place à la déclamation. Dans cette deuxième étape, plusieurs éléments rentrent en ligne de compte : l’articulation, la présence scénique et l’occupation de l’espace, le jeu d’acteur.


Disponible(s)

Coordonnées

Courriel : manza10@hotmail.com
Site Internet : http://www.manza-rafik.be/