Lecture-spectacle "Liu Xia, femme interdite"

Au départ, il y a le livre de Catherine Blanjean qui tire un long fil invisible entre le plateau de Hesbaye et la Chine lointaine, d'une femme d'ici vers une femme d'ailleurs au destin douloureux, Liu Xia, plasticienne et poète.

C'est par hasard, au printemps 2017, que Catherine Blanjean entend parler de Liu Xia, l'épouse de Liu Xiaobo, le prix Nobel de la paix décédé, depuis lors, en prison. Elle apprend qu'elle est enfermée dans son appartement de Pékin, assignée à résidence et coupée du monde depuis sept ans. Elle découvre ses photos, ses poèmes. Elle lui adresse alors des lettres, dont elle sait que, sans doute, elle ne les recevra jamais puis part à la recherche de cette femme, à la découverte de son histoire, de son amour, de son destin.... Au printemps 2018, cette correspondance à sens unique et le résultat de cette quête sont publiés aux éditions François Bourin.


« J’avais rêvé d’être ta compagne…

Mais quel genre de maison serait capable

De te retenir Alors que les murs risquent de t’étouffer ?

Tu ne sais que passer comme le vent

Un vent qui ne m’a jamais expliqué

Quand il venait ni quand il partait.

Quand ce vent arrive, je ne peux plus garder les yeux ouverts.

Et quand il part, le sol est couvert de poussière. »

— Liu Xia, Vent pour Xiaobo, décembre 1992 (traduction : Marie Holzman)


Lors d'une présentation du livre, Laurence Vielle découvre l’œuvre poétique et l'histoire de Liu Xia. Comme pour Catherine Blanjean, c'est un coup de cœur. Elle propose alors sa voix et son talent pour donner vie à ce lien invisible. Accompagnées du musicien Vincent Granger, elles portent sur scène une lecture-spectacle. Poèmes, lettres, extraits vidéos, photos, musique se mêlent pour dresser un portrait de cette artiste chinoise, cette « femme interdite » réduite au silence durant près de huit ans et enfin libérée l’été dernier. Libre, subtil et profondément humain, une découverte par l'intime de ce que signifie cette terrifiante "réduction au silence". 

***

Informations et réservations (souhaitées) : 081/22.53.49 – info@maisondelapoesie.be – www.mplf.be

Date et horaire : le mercredi 9 octobre, à 20h

Prix : 8€, 5€ (seniors et étudiants), accessible au tarif Article 27, réduction Carte Prof

Lieu : Maison de la Poésie

Rue Fumal 28

5000 Namur 

Date(s)


Le mercredi 9 octobre 2019 à 20:00




Photo de l\'événement : © Marzena Skubatz, The New Yorker

Lieu


Maison de la Poésie : Rue Fumal 28, 5000 Namur