CONCERTS : "La Petite Marie, en première partie de Samir Barris"

Dans le cadre de la semaine de la Langue française en fête, la Maison de la Poésie vous propose un double concert. Pour cette nouvelle Nuit de la Chanson française, nous avons le plaisir d’accueillir La Petite Marie, en première partie du concert de Samir Barris.                                                                                                                                                                              

 
« La Petite Marie fait sa poésie… »
 
 
C’est en 2014, à Paris, que la Petite Marie se lance officiellement sur la voie poétique avec le récital « Voix de Femmes ». Prêtant premièrement sa voix aux plus beaux vers de la littérature féminine, elle porte rapidement ses propres mots sur la scène belge, accédant à l’opportunité d’un premier double album poétique et mélodique en 2016, grâce aux dons de son public. Entre récitals, concerts et émissions radiophoniques, la Petite Marie ne cesse de voir grandir son répertoire comme son public. 
 
Entourée de ses guitariste et pianiste, Luc Alenvers et Florent Richard, elle donnera donc voix, tour à tour, à sa plume de femme, de citoyenne, d’artiste, mais aussi de professionnelle en qualité de psychologue auprès de personnes âgées. Mêlant émotion et humour, elle nous fait voyager en Poésie, un monde loin d’être perdu. 
 
 
 
« Fin d’été » de Samir Barris
 
Après 9 ans d'une (fausse) discrétion (les parents de jeunes enfants reconnaîtront les noms du Ba Ya Trio et d’Ici Baba), Samir Barris revient avec un troisième album solo, sobre et élégant, où les compositions personnelles et les mises en musique de poèmes célèbres filent une même méditation sur le manque, l'absence et le temps qui passe. Ses compagnons de route – Nicholas Yates à la contrebasse et Benoît Leseure au violon – l'auréolent de leurs cordes sensibles.
Plus que le jour, Samir Barris s’emploie à célébrer le jour d’après, qui gorgé des saisons passées en même temps s’en détache et s’ouvre vers un nouvel inconnu : le « lendemain de veille » devient veille de lendemain. « Septembre », « Brise marine », « Soleils couchants », ou encore l’audacieux mix baudelairien « Charmants climats », tous ces grands textes à leur manière disent au départ d’un manque un nouveau départ. Une fin d’été vers un été sans fin.
Ainsi Fin d’été pourrait-il être à la fois le disque d’un retour et le premier album d’un nouvel auteur. « Plus dense et plus profond », Samir Barris se met à nu, pose une voix nouvelle d’une gravité apaisée et déroule le fil d’un premier bilan en creux d’un parcours artistique sans accident – ne lui en déplaise. 
 
***

Informations et réservation (souhaitée) : 081/22.53.49 - info@maisondelapoesie.be - www.mplf.be

Date et horaire : Samedi 16 mars, à 20h

Prix : 12€, 8€ (seniors et étudiants), accessible au tarif Article 27, réduction Carte Prof

Lieu : Maison de la Poésie

          Rue Fumal 28

          5000 Namur

 

Date(s)






Lieu


Maison de la Poésie
rue Fumal 28
5000 Namur